Les Bons Plans Loire Océan Voyages

Ouverture des ventes été 2018 chez Jet Tours !

Les réservations été sont ouvertes !
Profitez de nos nouveaux Club Jet tours, club jumbo
et nos circuits au tarif Réservez-tôt*.

À découvrir, 11 nouveautés pour cet été :
Corse, Crète, Croatie, Portugal, Maroc, Tunisie, Italie, Sénegal et Cap-Vert !


MERVEILLES DU SRI LANKA
12J/09N DU 17/02 AU 03/03/2018
A partir de
2280€ TTC

JOUR 1 – Samedi 17 février 2018 : LA ROCHE SUR YON / PARIS  COLOMBO
Convocation des participants à LA ROCHE SUR YON et transfert en autocar jusqu’à l’aéroport de PARIS. Assistance aux formalités d’enregistrement et envol pour COLOMBO (via ABU DHABI).

PARIS CDG / ABU DHABI : 20H55 / 06H40 le lendemain
ABU DHABI / COLOMBO : 09H35 / 15H30 (horaires sous réserve)
Prestations à bord.

JOUR 2 – Dimanche 18 février 2018 : COLOMBO / ANURADHAPURA (185 km env – 04h30)
Arrivée à l’aéroport de COLOMBO.
Accueil par notre correspondant et départ en direction d’Anuradhapura.
Arrivée à Anuradhapura.
Cette ville sacrée s’est établie autour d’une bouture de l’« arbre de l’éveil », le figuier de Bouddha, dont la bouture fut apportée au IIIe siècle av. J.-C. par Sanghamitta, fondatrice d’un ordre bouddhiste féminin. Anuradhapura, capitale politique et religieuse de Ceylan pendant 1 300 ans, a été abandonnée en 993 à la suite d’invasions. Longtemps ensevelie sous une jungle épaisse, la ville, avec ses palais, ses monastères et autres monuments, est de nouveau accessible dans son site admirable. Elle est inscrite au patrimoine Mondial de l’UNESCO.
Installation à l’hôtel Palm Garden Village***.
Verre de bienvenue.
Déjeuner.
Visite d’Isurumuniya, temple bouddhiste qui présente plusieurs ensembles de sculptures particulièrement intéressants : les amants d’Isurumuniya, le bassin aux éléphants et la famille royale.
Visite du site de Sri Maha Bodhi. Il s’agit de l’arbre Bo sacré du temple du Grand Eveil dont l’histoire remonte à plus de 2 200 ans. Une pousse provenant de la branche droite de l’arbre sous lequel Bouddha reçu l’illumination fut ramenée d’Inde au IIIè siècle avant J.-C. par Sanghamitta. Elle fut plantée sur le site et donne l’arbre présent sur le site. Cet arbre Bo (ou arbre de la Badhi), le plus sacré de tous, est considéré comme le plus vieux du monde. Il est visité chaque jour par des centaines de pèlerins qui, pieds nus et portant dans leurs mains de petites lampes à huile, récitent des mantras ou prient silencieusement.
Visite de Mihintale, l’un des lieux les plus sacrés du bouddhisme cinghalais. Vous y verrez plusieurs dagobas et diverses installations culturelles. Il faut gravir 1840 marches pour les plus courageux mais une nouvelle route conduit à mi-hauteur.
Dîner et nuit à l’hôtel.

JOUR 3 – Lundi 19 février 2018 : ANURADHAPURA / JAFFNA (194 km env – 04h30)
Petit-déjeuner à l’hôtel.
Route vers Jaffna. Vous profiterez du paysage et ferez connaissance avec les habitants du nord.
La presqu’ile de Jaffna et le reste de la vaste province septentrionale du Sri Lanka forment la région la plus sèche du pays. La péninsule de Jaffna est rattachée au reste de l’ile par l’isthme d’éléphant Pass et la végétation est composée de mangroves, algues marines, marais, plages et barrières de corail. Vous serez impressionnés par le nombre important de palmiers et de cocotiers et les quelques baobabs épars.
Arrivée à Jaffna et installation à l’hôtel Subash 3***.
Verre de bienvenue.
En fin d’après-midi, promenade en ville.
Depuis seulement 2010 et la fin de la guerre contre les Tigres Tamouls, la visite de Jaffna est à nouveau possible. Comparé au reste du Sri Lanka, très touristique, la province la plus au nord de l’île est quasiment désertée par les touristes. Pourtant, Jaffna a une atmosphère magique.
Visite du Temple Hindou « Nallur Kovil », l’endroit où fut édifié l’ancien palais royal, dans un quartier très vert et résidentiel. C’est le temple Hindou le plus visité de Jaffna, dédie à Murugan, le dieu de la Guerre. Visite du Marché central de Jaffna.
Retour à l’hôtel pour dîner et nuit.

JOUR 4 – Mardi 20 février 2018 : JAFFNA
Petit-déjeuner à l’hôtel.
Journée de découverte autour de Jaffna..
Traversée vers l’île de Nainativi, île à l’ouest de la péninsule de Jaffna, qui abrite le temple bouddhiste Nagadipa Vihara.
Continuation vers point Pedro, ville la plus au nord du Sri Lanka, et dont le nom actuel fut donné par un colon portugais.
En route, visite du modeste temple hindou de Vaitheeswaran Kovil.
Visite de Vallipuram, qui signifie « ville de sable ». Elle fut l’une des capitales des royaumes du nord du Sri Lanka. Le temple de Vishnu qu’on y trouve a été construit autour du 13e siècle.
Visite de Keerimalai. Le site est d’une grande importance religieuse et les eaux de sa source ont, dit-on, des valeurs thérapeutiques. L’eau qui traverse les fentes et les fissures de la roche à partir de Tellipallai-Maviddapuram, sont chargées en gaz carbonique et se déversent dans ce bassin où elle se mélange à l’eau de l’océan.
Retour à l’hôtel pour dîner et nuit.

JOUR 5 – Mercredi 21 février 2018 : JAFFNA / TRINCOMALEE / NILAVELI (194 km env – 04h30)
Petit-déjeuner à l’hôtel.
Route vers Trincomalee en passant par Nilaveli, qui dispose de l’une des plus belles plages du Sri Lanka.
Arrivée à Trincomalee et installation à l’hôtel Pigeon Island Resort 3***.
Trinco comme on l’appelle communément, est un port depuis l’époque des anciens rois et l’un des ports les plus importants de l’Empire britannique en Asie pendant la seconde guerre mondiale. De 1941 à 1945, Trinco a été le siège de Lord Louis Mountbatten, commandant des forces alliées en Asie du Sud.
Verre de bienvenue.
Puis visite du Fort Frederick. La citadelle a été construite par les Portugais en 1624 sur Swami Rock à partir des débris du temple Koneswaran Temple, détruit pour l’occasion. En 1639, le fort fut pris par les Hollandais qui, en 1665, le réaménagèrent pour se défendre contre les flottes anglaise et française. Il fut
alors renommé Fort Frederick. En 1672, la guerre de Hollande commença en Europe et permit aux Français de prendre possession des lieux… avant d’en être chassés, puis d’y revenir. Finalement, le fort reviendra aux Hollandais et à la Compagnie des Indes orientales (V.O.C.), lors de la paix de Paris, en 1784. Enfin, en 1795, Fort Frederick fut pris par les Anglais qui le conservèrent jusqu’en 1948, après y avoir établi, durant la Seconde Guerre mondiale, l’état-major des forces navales britanniques du Sud-Est asiatique. Il est à noter à ce sujet que des accords avec le gouvernement de Ceylan permirent à la marine britannique d’occuper les lieux jusqu’en 1957. Aujourd’hui, le fort abrite un détachement de l’armée sri lankaise mais reste néanmoins ouvert aux visiteurs.
Swami Rock est le nom donné à la partie nord du rocher sur lequel sont bâtis Fort Frederick et Koneswaran Kovil. Son nom signifie  » Rocher du Seigneur « . Swami Rock s’élève à 130 m au-dessus des flots et offre une perspective très pittoresque sur les deux baies qui l’entourent, Back Bay et Dutch Bay, comme sur la ville. La pointe de Swami Rock est couronnée par le temple hindou Koneswaran Kovil dédié à Shiva. Au même emplacement, le temple hindou Thirukonesvaram, qui attirait jadis des pèlerins à travers toute l’Asie, fut détruit par les Portugais en 1624. Ceci dans le but de réutiliser le matériau à la construction du fort qui deviendrait Fort Frederick. On peut imaginer la splendeur du monument si l’on considère que ses destructeurs eux-mêmes le nommaient  » le temple aux mille colonnes « . Il fut reconstruit, en 1963, sous le nom de Koneswaram Kovil. Bien que de dimensions plus modestes que le précédent, il demeure un important lieu de culte pour les hindous et de visite pour les pratiquants d’autres religions. Les points de vue sur le port de Trincomalee et de l’océan Indien y sont magnifiques.
Retour à l’hôtel pour dîner et nuit.

JOUR 6 – Jeudi 22 février 2018 : TRINCOMALEE / POLONNARUWA / SIGIRIYA (123 km env – 03h00)
Petit-déjeuner à l’hôtel.
Départ vers Polonnaruwa.
Déjeuner.
Visite du site archéologique de Polonnaruwa. Cette ville est une splendide capitale médiévale datant des 11e et 12e siècles qui abrite de nombreux monuments. Au bord du Lac de Parakrama, et dans un parc de verdure peuplé de singes, on peut découvrir la statue du Roi Parakramabhu, son palais, la Salle d’audience, le Bain Royal, la Chambre des Reliques, la Galpotha (livre de pierre mesurant 8 mètres), le temple dédié à Shiva et le fameux temple-caverne de Gal-Vihar et ses quatre statues de Bouddha. Visite de Polonnaruwa à vélo : chaque participant prend possession de sa bicyclette à l’entrée du site. La visite se déroulera en quatre étapes : Royal Palace (le Palais Royal), Dalada Maluwa (Terrasse de la Dent), Rankot Vihara (Dagoba) et Gal Vihara (Sanctuaire du Rocher).
Visite d’un atelier de sculpture sur bois.
En fin de journée, installation à l’hôtel Pelvehera Village Resort ***.
Verre de bienvenue.
Dîner et nuit à l’hôtel.

JOUR 7 – Vendredi 23 février 2018 : SIGIRIYA / MATALE / KANDY (94 km env – 02h45)
Petit-déjeuner à l’hôtel.
Route vers Sigiriya.
Visite de la Citadelle de Sigiriya ou “Rocher du Lion”, romantique et grandiose site antique avec les fresques mondialement réputées des “Demoiselles de Sigiriya”. Cette forteresse se niche sur un rocher escarpé, nommé « le Rocher du Lion ». Le sentier qui mène à la forteresse est bordé par un mur si brillant, que malgré l’usure du temps il est surnommé « le mur miroir ». Après avoir monté les marches d’un escalier en spirale, vous atteindrez les célèbres fresques rupestres des « Demoiselles de Sigiriya ». Puis vous rejoindrez les ruines du Palais, après une ascension pas toujours aisée. Superbe et solitaire, cette forteresse défie la jungle du haut de son rocher. C’est le site le plus surprenant du centre de l’île.
Continuation vers Kandy.
En route, visite de Nalanda Gedige, le plus ancien des édifices construit tout en pierre au Sri Lanka. Il date du 8e siècle et forme un amalgame remarquable d’architectures hindoue et bouddhique. Probablement sanctuaire mhayana, ses pierres, qu’on est en train de remettre en place, montrent des sculptures tantriques à caractères sexuels, rares au Sri Lanka.
Déjeuner à Matale.
Visite des Jardins d’Epices, qui offrent toutes sortes de variétés indigènes : poivre, cardamones, noix de muscade, clous de girofle, piments, etc. Dégustation de thé aux épices et explications des vertus thérapeutiques de chaque plante. Un massage (10 mn environ) avec des produits naturels sera offert à chaque client dans les jardins.
Route vers Kandy.
Installation à l’hôtel Thilanka Hotel 3***.
Verre de bienvenue.
Dîner et nuit à l’hôtel.

JOUR 8 – Samedi 24 février 2018 : KANDY / PINNAWELA / KANDY (42 km env – 01h00)
Petit-déjeuner à l’hôtel.
Route vers Pinnawela pour la visite de l’orphelinat des éléphants où l’on peut assister au bain de ces sympathiques mammifères ou à leurs repas. L’orphelinat abrite une soixantaine d’éléphants dont quelques bébés nourris au biberon
Continuation vers Kandy.
Découverte de Kandy. La ville est magnifiquement située à 350m d’altitude et bordée de collines, naturellement ordonnées autour d’un Lac. Centre culturel du pays, la ville tomba aux mains des anglais dès 1815. Nichée dans une vallée verdoyante (entre les dernières rizières et les premières plantations de thé), entourée de basses collines et bouclée par le Mahaweli, la plus grande rivière du Sri Lanka, Kandy reste un centre d’artisanat, de musique et de danse. Charme, splendeur du passé et sérénité décrivent la ville en quelques mots.
Déjeuner.
Visite du mondialement célèbre jardin botanique de Peradeniya, situé à l’ouest de Kandy. Vous pourrez y admirer une profusion de plantes tropicales, et en particulier des arbres provenant du monde entier, dont une palmeraie illustrant la grande variété de cette espèce, d’impressionnants bambous, des orchidées et des lotus bleus et roses s’épanouissant dans un étang artificiel, sans oublier les « sensitives flowers », de petites plantes qui réagissent dès que vous les touchez en se recroquevillant !
Visite de la ville et du marché local de Kandy et temps libre pour le shopping dans les ruelles que bordent de nombreuses échoppes offrant : soierie, artisanat local, bijoux, vannerie, masques, parapluies…
Transfert en TUK TUK vers le Temple de la dent du Bouddha.
Visite du Temple de la Dent de Bouddha. Visite de ce magnifique édifice rose entouré d’un fossé, bien en vue et presque solitaire sur le bord du lac. Incontournable dans Kandy, le sanctuaire, édifie au début du XVIIIe siècle, fut complètement terminé en 1782. Il contient donc une des plus précieuses reliques pour les bouddhistes : La Dent de l’illuminé. La Dent de bouddha n’est pas visible mais serait à l’intérieur d’un coffre sous bonne garde dans le temple. Elle ne sort que de rares fois dans l’année. Cette dernière aurait été sauvée des flammes du bûcher funéraire en 543 avant J.-C., puis, après moult péripéties, aurait fait un voyage entre Ceylan et l’Inde.
En fin d’après-midi, spectacle de danses classiques, folkloriques et traditionnelles. La danse kandyenne prend racine dans un rituel accompli par les villageois de cette région montagneuse pour obtenir les faveurs du dieu Kohomba. Ces danses sont accompagnées par des percussionnistes jouant du « Gatabere » et s’achève par la grande marche sur le feu.mélange de danses kandyennes et autres danses traditionnelles.
Retour à l’hôtel en fin de journée pour dîner et nuit.

JOUR 9 – Dimanche 25 février 2018 : KANDY / NUWARA ELIYA (105 km env – 03h30)
Petit-déjeuner à l’hôtel.
Transfert à la gare de Peradeniya pour votre trajet en train jusqu’au Gampola.
Continuation en autocar à travers les plantations de thé. Vous découvrirez le long de la route, le « pays du thé ». Les plantations confèrent au paysage un aspect très particulier. Les amateurs savent que la saveur et la qualité du thé dépendent de l’altitude où la plante a été cultivée. La récolte est toujours effectuée par des femmes. Les cueilleuses, vêtues de « longhis » aux couleurs vives, vont d’arbuste en arbuste, dénudant d’une main habile les jeunes bourgeons et les feuilles tendres puis, d’un geste rapide,
les lancent dans la hotte attachée à leurs épaules. Visite d’une manufacture de thé. Possibilité de déguster et d’acheter toutes les variétés de thé de Ceylan.
Déjeuner à Ramboda.
Petite promenade dans la célèbre station climatique, autrefois crée par les anglais. Les traces de l’occupation anglaise sont encore très présentes et donnent à cette ville, un caractère et un charme très particuliers.
Installation à l’hôtel Windsor 3***.
Cocktail de bienvenue.
Dîner et nuit à l’hôtel.

JOUR 10 – Lundi 26 février 2018 : NUWARA ELIYA / ELLA / YALA (TISSAMAHARAMA) (192 km env – 04h00)
Petit-déjeuner à l’hôtel.
Départ en direction de Yala en passant par Ella.
Sur la route, possibilité de voir de nombreux singes, de magnifiques chutes d’eau et des petites maisons. Arrêt pour observer Ravana Falls, une des plus grandes chutes du Sri Lanka. Puis un nouveau paysage composé de plantations de thé commencera à s’imposer nettement.
Déjeuner à Tissamaharama.
Continuation vers Yala et visite en 4×4 du Parc National. Créé en 1899, le parc national de Ruhunu, plus connu sous le nom de Yala, est le refuge des animaux de la Création : éléphants sauvages, léopards, buffles, cerfs, sangliers, iguanes, mangoustes, aigles, cormorans, pélicans, cigognes, paons… On peut y rencontrer divers animaux en liberté dont des buffles et des éléphants. Dans la jungle se trouve aussi un
ancien fort britannique construit en 1813. Dans la partie septentrionale de la réserve, il est également possible d’observer des ours et des léopards.
Installation à l’hôtel Chandrika 3***.
Cocktail de bienvenue.
Dîner et nuit à l’hôtel.

JOUR 11 – Mardi 27 février 2018 : YALA (TISSAMAHARAMA) / GALLE (KOGGALA) (176 km env – 03h30)
Petit-déjeuner à l’hôtel.
Départ pour Galle, ancien comptoir portugais et hollandais et carrefour stratégique sur la route maritime de la soie, avec un arrêt à WELIGAMA, célèbre pour ses pêcheurs montés sur des échasses.
Déjeuner.
Visite de Galle. Cette paisible cité de 76.000 habitants fut le principal comptoir hollandais de Ceylan avec un port autrefois très actif et la plaque tournante du commerce des épices. La ville ancienne, entourée de remparts datant de l’occupation hollandaise, possède un charme colonial délicieusement nostalgique. On y admire d’antiques demeures et la Groote Kerk, église datant de 1754. Les dentellières vendent toujours leurs ouvrages sur les remparts, perpétuant une tradition héritée des portugais. Visite du fort et des remparts, de l’église et des maisons coloniales …
Installation à l’hôtel Koggal Beach 3***.
Verre de bienvenue.
Dîner et nuit à l’hôtel.
JOURS 12 ET 13 – Mercredi 28 février et Jeudi 1er mars 2018: GALLE (KOGGALA)
Journées libres en pension complète à l’hôtel.

JOUR 14 – Vendredi 2 mars 2018 : GALLE (KOGGALA) / COLOMBO (152 km env – 01h40) VOL RETOUR
Petit-déjeuner à l’hôtel.
Matinée libre.
Déjeuner à l’hôtel.
Transfert à Kosgoda pour la visite d’un élevage de tortues.
Transfert vers l’aéroport de Colombo, assistance aux formalités d’enregistrement et d’embarquement. Vol retour pour la France (via DUBAI).
Prestations et nuit à bord.

JOUR 15 – Samedi 3 mars 2018 : PARIS / LA ROCHE SUR YON

COLOMBO / ABU DHABI : 04H35 / 07H50
ABU DHABI / PARIS : 09H05 / 13H45
Arrivée à PARIS et retour en autocar jusqu’à LA ROCHE SUR YON.
Fin de nos services.


CIRCUIT CULTUREL OUZBEKISTAN
12J/10 DU 18 AU 29/05/2018
A partir de
1935€ TTC

OUZBEKISTAN     « MERVEILLES de l’ASIE CENTRALE »

Circuit 12 jours / 10 nuits

DU 18 MAI AU 29 MAI 2018

Au carrefour de la route de la Soie qui reliait autrefois la Chine à l’Europe, l’Ouzbékistan est sur le plan historique le pays le   plus intéressant d’Asie centrale. Il réunit en effet les splendeurs des villes de Boukhara, de Samarkand et de Khiva et le souvenir des trois grands conquérants qui ont foulés son sol : Alexandre le Grand, Gengis Khan et Tamerlan.

A Khiva, isolé au milieu du désert, le voyageur découvre une ville musée protégée par d’épaisses murailles. La tranquillité de la ville contraste avec l’animation des deux autres joyaux de l’Ouzbékistan que sont Boukhara et Samarkand.

PROGRAMME

1er jour (vendredi): Paris CDG / Ourghentch 

Rendez-vous à l’aéroport CDG. Formalités et envol à 21h00 (horaire 2017) pour Ourghentch sur le vol régulier d’Ouzbékistan Airways. Dîner et nuit à bord.

 

 2e jour (samedi): Ourghentch  Khiva (+35kms)

Arrivée à Ourghetch. A 06h30  Accueil à l’aéroport par notre guide accompagnateur et transfert à l’hôtel  pour le petit déjeuner

Visite de la ville de Khiva.

Découverte d’Itchan Kala qui est classé Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Nous entrons dans la vieille ville par la porte ouest, Ata Darvaza, l’une des quatre élevées au XIXe s. à chacun des points cardinaux. Suivant l’artère principale de la ville, on pourra admirer les monuments les plus riches d’art et d’histoire ; plusieurs ont été transformés en musées, ateliers de restauration, hôtels ou restaurants.

Kounya–Ark, «vieille forteresse» (1686-1806) : la nécessité d’un palais fortifié s’imposa pendant la période la plus agitée de l’histoire de Khiva ; la forteresse servit bien vite de résidence au gouverneur ;

Kournych-khana (1825), servait aux réceptions officielles ; en son centre nous trouvons la petite cour doté d’un aïvan, véranda à deux colonnes dont les murs sont entièrement recouverts de carreaux de majolique peints, exécutés sous le règne du khan Alla-Kouli (1825-1842). 

Nous montons sur la terrasse de la tour Ak-Cheikh-Bobo d’où s’ouvre une magnifique vue panoramique sur toute la ville.

Nous visitons la Médersa Mouhammed Rakhim Khan (1871), Medersa Islam-Khodja (1908-1912) avec son minaret de 44,5m de hauteur et 9,5 de diamètre, le plus haut minaret de Khiva.

Un peu plus loin, toujours à droite, presque au centre d’Itchan-kala, un long mur aveugle flanqué d’un minaret sert en réalité de façade à la mosquée Djouma (de vendredi), la principale mosquée de Khiva. Sur ses colonnes sculptées en bois, on découvre des motifs bouddhistes.

Déjeuner dans un restaurant en ville.

Suite des visites : derrière la mosquée Djouma s’élève le monument le plus célèbre de Khiva : le mausolée de Pakhlavan-Makhmoud (1810 – 1825), qui occupe l’emplacement de l’atelier d’un fourreur.

En prenant  la deuxième « grand rue » d’Itchan-Kala, on arrive au Palais d’Alla-Khouli, plus connu sous le nom de Palais Tach Khaouli , « le palais en pierre », datant du XIX siècle, la résidence des khans de Khiva (1838).

La medersa d’Alla Kouli (1835) est un exemple éloquent de l’art avec lequel les architectes de Khiva savaient résoudre les problèmes d’urbanisme les plus complexes.

Devant la medersa du khan Moukhammed-Amin, la plus grande de Khiva (78 x 60 m), se dresse le curieux Kalta-Minor, le minaret du 1855.

En descendant la rue principale, on trouve sur la droite l’un des plus anciens monuments de Khiva : le mausolée de Sayid Alaouddine, érigé peu de temps après la mort du cheikh en 1303.

Danses khorezmiens « Lyazgui» dans le palais de Tachkhaouli Khan (thé, friandises ouzbèks).

Dîner et nuit à l’hôtel.

 

3e jour (dimanche): Khiva  Toprak-Kala   Ayaz-Kala   Khiva  Boukhara (HY 21H00 : 22H00)

Petit déjeuner

 Découverte du très pittoresque marché de Khiva (partie du marché des poissons  pêchés dans l’Amou-Daria)

Départ en direction des forteresses du désert. La citadelle royale de Toprak Kala atteindra son apogée vers le IIIe siècle pour finir en ville fantôme au VIe siècle, après les attaques turques. Nous pourrons admirer ses vestiges avec, entre autres, les quartiers privés de la famille royale. Les peintures murales sont aujourd’hui conservées au musée de l’Ermitage, à Saint Petersbourg.

Suite de la route vers Ayaz Kala. Déjeuner sous yourte, puis retour à Khiva.

En fin d’après-midi, puis transfert à l’aéroport d’Ourghentch pour prendre le vol à destination de Boukhara.

Dîner. Nuit à l’hôtel.

 

4e jour (lundi): Boukhara

Petit déjeuner. Découverte de  Boukhara dont le centre historique est classé Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Visite à pied de ces différents monuments au coucher de soleil :

Le « minaret de la mort » domine la plus belle place de la ville, Poi Kalian du XII s -XVe s, qui intègre la mosquée et de la médersa de Miri Arab, magnifique exemple d’architecture en briques. Les « koch » – madrasas jumelles se dressent face à   face : celle d’Ouloug Begh (XV s), construite par le prince astronome de Samarcande et celle d’Abdoulaziz Khan du XVII s. L’architecture et la décoration de cette imposante médersa bâtie sous les Cheibanides furent réalisées par les meilleurs maîtres de l’époque.

Régistan : derrière la mosquée Baliand, une petite rue typique nous ramène sur les bords de l’Aryk, qui enserre la vieille ville ; en suivant son cours, à gauche, on arrive sur la place du Régistan de Boukhara, dominé par la Citadelle d’Ark, résidence de l’émir jusqu’en 1920.

Mausolée des Samanides (IX s) « la perle de l’Orient », construit par Ismail Samani, ce tombeau dynastique est le plus ancien mausolée musulman d’Asie Centrale ; le mausolée de Tchachma Ayoub , « la source de Job » du XIV-XVI s, réputée pour ses vertus curatives ; l’ensemble Bolo Khaouz – mosquée du XVIII s, un minaret (1914-17) et un bassin. Promenade au marché couvert du XVI s où règne l’ambiance « persane » et au marché de la ville. Rencontres cordiales avec des boukhariotes.

Liabi-Khauz, la « Rive du Bassin», l’ensemble architectural du XVIe, le plus original de Boukhara et le lieu favori des rencontres de boukhariotes : medersa Koukeldach (1568),  medersa Nadir Divon Bégui (1622), et la Khanaka, caravansérail, l’ancienne résidence des derviches. La  Mosquée Magokki-Attari fut construite à l’emplacement du temple bouddhique et zoroastrien (XII-XVIe s). Promenade sous les coupoles marchandes des changeurs, des chapeliers, des joailliers, de change du XVIe siècle.

Déjeuner dans un restaurant, au centre de la ville,  près du bassin Lyabi Khauz.

Dîner. Nuit à l’hôtel.

 

 5e jour (mardi) : Boukhara

Petit déjeuner.

Départ en autocar pour découvrir le Complexe mémorial de Bahaoutdin Naqchbandi.

Le tombeau du saint patron de la ville est un haut lieu  de pèlerinage. Trois «hadj» sur ce tombeau sont équivalents à un pèlerinage à la Mecque.

Excursion au Sitora-i-Mokhi Khossa, résidence d’été des émirs de Boukhara et visite (appartements, salles de réception, palais octogonal, harem).

Retour à Boukhara.

Visite de la Médersa Tchor-Minor – quatre minarets (XIXe s).

Transfert dans l’ancienne partie de la ville et suite des visites à pieds :

Une tasse de thé dans une demeure d’un riche marchand de peaux d’Astrakhan avec la présentation des costumes traditionnels. Très bel intérieur de XIX s.

Déjeuner en ville.

Promenade vers l’ancienne Medersa Divan Beghi pour le dîner accompagné de danses et de chants dans la Medersa Nodir Divan Beghi.

Nuit à l’hôtel.

 

6e jour (mercredi): Boukhara Chakhrissabz  Samarcande (300 km – 4,0hrs)

Petit déjeuner.  Départ pour Samarcande via Chakhrissabz pour pouvoir passer par la route montagneuse plus courte et plus pittoresque et verdoyante. Arrivée à Chakhrissabz, ville natale de Tamerlan.

Déjeuner et visite des vestiges du palais d’Ak-Sarai, mosquée de Kharzet Imam nommé d’après d’un saint du VIIIe siècle dont Tamerlan aurait rapporté le corps de Bagdad et du Mausolée   Gumbazi-Seidan.

Continuation vers Samarcande.

Dîner de spécialités dans une demeure traditionnelle ouzbèk chez Dilfuza.

Nuit à l’hôtel.

 

7e jour (jeudi) : Samarcande

Petit déjeuner à l’hôtel. Visite :

La découverte de  Samarcande, classé Patrimoine mondial de l’UNESCO :

Place Registan : la plus belle place d’Asie Centrale, entourée de trois medersas imposantes : médersa d’Oulougbeg du XVe s, médersas Cher Dor et Tillya Kori (XVIIe s.).

Découverte de joyaux de l’architecture de Samarcande par le monument le plus célèbre, devenu le symbole de la ville – Gour Emir. C’est le « tombeau de l’Emir», splendide mausolée de Tamerlan du XVs. Visite de la Mosquée Bibi-Khanym (XVe s.) : c’est en 1399, au retour de sa campagne en Inde, Tamerlan décida la construction de cette mosquée, portant le nom de sa femme Bibi Khanym. A l’immense coupole bleue, c’est la plus grande mosquée de l’Asie Centrale.

Promenade au bazar, toujours très animé.

Déjeuner- brochettes dans un restaurant typique de la ville.

Après-midi, départ pour visiter des vestiges de l’observatoire géant d’Ouloug Beg, l’un des plus grands astronomes de son temps. Vue panoramique sur le site archéologique d’Afrosiab et visite de son musée abritant les fresques uniques du VIIe siècle.

Excursion au  Centre de Papier en soie à la main avec la démonstration de l’ancien procédé de fabrication,  situé dans un village Koni Guil dans la région de Samarcande.

Le soir, dîner chez l’habitant (Vodka incluse), participation à la préparation du pain ouzbek « non ».

Dîner. Nuit à l’hôtel.

 

8e jour  (vendredi): SAMARCANDE – TACHKENT (TRAIN-EXPRESS 320 km – 17H00 : 19H10; 02H10 de trajet)

Petit déjeuner. Route vers le village Khodja Ismail, lieu paisible et découverte du mausolée Ismail Al-Boukhariy. Visite de la mosquée Khazrat-Khizr, puis de la Nécropole Chakhi-Zinda, le joyau d’architecture du XI et XIXe s, composé de plusieurs mausolées bordant la petite ruelle grimpante dans la colline d’Afrosiab.

Les onze mausolées dont celui du cousin du prophète Mahomet sont une apothéose de l’art de la céramique en Ouzbékistan.

Déjeuner.

Transfert à la gare pour prendre le train-express pour Tachkent.

Dîner d’adieu avec du vin dans un restaurant en ville. Nuit à l’hôtel.

 

9e jour  (samedi): Tachkent / Kokand (TRAIN 08H05 : 14h05)  Richtan  Ferghana

Petit déjeuner. En début de matinée nous partirons en  train à Kokand (08h05/14h05), une des villes économiques principales de la vallée de Ferghana.  

Arrivée à Kokand.

Déjeuner.

Kokand, située au cœur de la vallée de Ferghana et ancienne étape sur la route des Caravanes.

Nous visiterons le palais de Khoudoyar Khan, la mosquée Djami avec son minaret du 19è siècle et le mausolée de Modari-Khan.

Continuation vers Richtan, capitale de la céramique où nous visiterons un atelier de céramiste.

Transfert à  Ferghana. Dîner et nuit à l’hôtel.

 

10e jour  (dimanche): Ferghana  Namangan  Marghilan  Ferghana (250kms env.)

Petit déjeuner. Départ pour la deuxième journée de visites de la “Vallée du Ferghana”. 
Découverte de la ville de Namangan, qui fut, au temps de la “Route de la Soie”, un grand centre commercial et d’artisanat. Elle peut être considérée de nos jours, comme la ville la plus religieuse du pays. Visite du mauso1ée Khodjamni – Kabri du XVIIIe siècle, de la mosquée Mullah – Kyrgyz, du début du XXe siècle et de la mosquée Ata – Valikhan – Toura connaissable par son immense dôme, plus de 14 mètres de diamètre, qui en fait l’un des plus larges d’Asie Centrale.

Déjeuner au cours des visites.
Nous rejoindrons  Marghilan  et  découvrirons les ateliers de soieries.

Retour à Ferghana en fin de journée.

Dîner, puis nuit à votre hôtel.

 

11e jour (lundi): Ferghana  Tachkent (340 kms en plusieurs voitures – 3 personnes)

Petit déjeuner. Départ pour Tachkent en convoi de véhicules privés, climatisés et confortables de 3 personnes, par le col de KIMCHIK (2268 mètres; 3h50 de route).

Arrivée à Tachkent. Déjeuner au restaurant en ville.

Visite du Musée d’Histoire de l’Ouzbékistan, puis du métro de Tachkent, le premier d’Asie Centrale dont la particularité est d’avoir eu chacune de ses stations décorées par les plus grands artistes du pays, selon un thème précis : le coton, le poète ouzbek Alicher Navoi, etc.

Dîner et nuit à l’hôtel.

 

12e jour (mardi): TACHKENT   PARIS

Petit déjeuner.

Tour de ville panoramique : la Place de l’Independencela Place d’Amir Timour, le Théâtre d’Opéra et de Ballet Alisher Navoi.

Visite du complexe Khast-Imam, la Medressa Barakhan, la mosquée Tillia- Cheikh, le mausolée de Kaffal Chachi, du Bazar Iski-Juva et la madrassa Koukeldach.

Déjeuner dans un restaurant en ville, transfert à l’aéroport et envol pour Paris. Décollage à 14H45

Arrivée dans la capitale à 18H55 –Fin de nos services

 

Plan de vol 2018 non connu à ce jour, programme établi sur les éléments  de 2017.

 


Résa Tôt Look Voyages
jusqu'à -450€ par personne
jusqu'au 02 octobre 2017

attention offre limitée en places